Pratique réflexive

Collaborer ou pas ?

L'atelier Collaboratif

BY PLUG&
sous groupes
Vous n’en avez peut-être pas conscience mais votre trajectoire et vos expériences sont une mine d'or pour les autres ! 
A partir des thématiques qui vous réunissent, partagez vos ressources, vos connaissances et vos initiatives 
et stimulez l’intelligence collective de votre groupe de travail... 
Enrichissez-vous !

 Comment faire ensemble ❓

COOPÉRER nécessite de tisser des liens de confiance et de reconnaissance
et de se mettre en mouvement collectivement autour d'une oeuvre ou d'un projet commun.
Autonome ou dirigé, l’atelier offre la possibilité d’ouvrir un espace et un temps de rencontre et de partage à travers un travail à mener ensemble.
Les enjeux pour chaque atelier collaboratif sont ainsi de contribuer à instituer une culture collaborative et à ériger les 4 grands piliers de la pratique collaborative nécessaires au sein du collectif :
  • L’ancrage et les fondations du collectif : pendant l'atelier, on se rencontre, on identifie ses ressources, ses spécificités et ses complémentarités, ses points de convergence et on cherche à articuler les intérêts et projets individuels aux intérêts et projets collectifs. Le groupe développe sa propre culture de la collaboration.
  • La dynamique collective et la circulation des énergies : pendant l'atelier, on apprend à mieux se connaître et se reconnaître, on développe nos relations et on se sent appartenir à une même communauté, cohérente et cohésive. Le groupe développe des fonctionnements d’entraide.
  • L’horizon et les aspirations communes : pendant l'atelier, on se projette ensemble dans une vision partagée, on partage ses idées, on est créatif, on co-élabore les stratégies. Le groupe développe des ambitions partagées.
  • Les défis et les challenges à relever ensemble : pendant l'atelier, on sort de sa zone de confort, on transforme ses routines, on œuvre ensemble, on s’encourage et on valorise les réussites communes, on partage les responsabilités dans l’action. Le groupe développe son autonomie et sa performance.
En développant sa culture et ses pratiques collaboratives, le collectif, lui-même, pourra alors parvenir à définir sa propre organisation. Une équipe auto-organisée est signe d'une intelligence collective arrivée à maturité.
La pierre n'a point d'espoir d'être autre chose que pierre.
Mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple.
Antoine de Saint-Exupéry

Les 2 Défis À Relever

Pour apprendre à mieux collaborer et agir avec les autres, Plug& vous propose d’aménager des espaces et moments de partage et de créativité autour d’un objectif ciblé défini avec vous et d’activités mobilisatrices pour les participants. Pourquoi ? Parce que créer collectivement génère des idées nouvelles, de la stimulation et l’envie durable de faire ensemble.

Développer l'intelligence collective d'un groupe, c'est relever 2 défis :
Un défi personnel : "comment faire avec les autres"
  • L'animation d'ateliers collaboratifs doit permettre à chaque participant de développer, en situation,  ses propres habiletés psychosociales et ses compétences collaboratives. Et, à ce sujet, nous sommes tous véritablement différents. C'est pourquoi l'un des grands défis de ces ateliers est d'offrir un espace d'expérimentation individuel à un rythme adapté à chacun.
Un défi collectif : "comment faire ensemble" ?
  • En parallèle, l'animation d'ateliers collaboratifs doit permettre au groupe de développer des compétences collectives. A partir d'une configuration de départ, les participants devront réussir à se mettre en synergie et à inventer tous les gestes, les connaissances, les attitudes ou encore les processus de communication qui permettront au groupe dans son ensemble de s'adapter à toutes les situations rencontrées et de mener à bien les activités envisagées.

Le Groupe Réuni En Séance 


Des petits groupes de taille variable
La participation active de tous étant requise, la taille optimale d'un groupe se situe entre 5 et 20 personnes.  Si le collectif est plus important, il faudra définir des sous-groupes à partir de critères pertinents pour le travail à mener (groupes thématiques, problématiques, de territoire, de métiers, etc...). Il s'agit, avant tout, de former de "petits noyaux"  qui pourront interagir par ailleurs.

La composition du groupe
Les groupes d'atelier se composent, généralement, de personnes étant concernées ou intéressées par un même projet ou une même action. Les groupes sont donc, le plus souvent, mixtes et peuvent se composer de professionnels, cadres et non cadres, de bénévoles, de bénéficiaires ou clients, de partenaires, d'institutionnels, etc. La diversité des profils présents, des compétences, des aptitudes, des opinions, des traits de personnalité ou encore des styles cognitifs est une véritable richesse. Attention donc à ne pas réunir des participants trop semblables qui auront moins de ressources à proposer pour s'adapter aux tâches à mener. De la même manière, des participants trop dissemblables pourront avoir une réelle difficulté à communiquer efficacement. N'hésitez pas à vous faire conseiller pour la composition de vos groupes ou équipes-projet.

La place des encadrants

Dans un groupe d'atelier collaboratif, les managers laissent la place aux leaders. Jouer la carte de l'autorité hiérarchique ou du contrôle de résultat serait absolument contre-productif dans une telle configuration. En revanche, il s'agit de promouvoir la capacité de certains à inspirer l'action, à stimuler la créativité ou à guider ses collaborateurs. L'orientation, l'arbitrage et la validation de la production se font dans d'autres espaces. Dans un atelier collaboratif, la place est donnée au lâcher-prise, à l'expérimentation et à l'auto-régulation.

Le rôle de l'animateur
Avant, pendant et après ces séances, l'animateur est celui qui aménage les conditions de réussite de l'atelier et garantit la dynamique collective, coopérative, conviviale et sérieuse de travail. 
L’animation de l’atelier est préparée, en amont, à partir d'un ensemble d'informations collectées et en fonction du groupe, de sa composition, de sa maturité, de sa raison d’être et de ses objectifs de travail. Ce travail préalable permet d’identifier et de prioriser les stratégies de mise au travail autour des 4 grands piliers de la pratique collaborative.
Pendant l'atelier, L'animateur observe la dynamique collective et les jeux d’acteur, en toute neutralité afin de permettre à chacun de se sentir respecté et considéré, de s’ouvrir à l’autre en toute confiance, de construire sa place dans la groupe et de contribuer de façon optimale au projet collectif. L'animateur veille à proposer des outils et techniques suscitant le questionnement individuel et la réflexion collective, la recherche de solutions par le groupe, la créativité.
Quelques semaines après l'atelier, l'animateur transmet, par écrit, au(x) porteur(s) de projet, un bilan et des préconisations. C’est l’occasion pour l’équipe de travail de faire son auto-évaluation et de prendre la mesure de ses évolutions.

🎯 Des Objectifs Individuels Et Collectifs

Pour chacun
  • Réinterroger ses propres habiletés à la collaboration ;
  • Prendre conscience de ses propres mécanismes et questionner ses tendances dans l’action collective ;
  • Asseoir son positionnement et construire sa place dans le groupe ;
  • Nourrir ses envies d’ouverture et de renforcement de ses compétences collaboratives.
Pour tous
  • Mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la dynamique du groupe ;
  • Se doter d’un mode de fonctionnement en collectif ;
  • Développer les compétences collectives pour interroger, interpréter et analyser les problématiques et explorer ensemble de nouvelles réponses ;
  • Solutionner un problème en s'appuyant sur l'expertise collective ;
  • Trouver des idées en profitant de la capacité créative du groupe ;
  • Appréhender les bonnes pratiques à initier, avec les autres acteurs en-dehors du groupe ;
  • Engager des actions à court ou moyen termes visant un impact durable et des victoires collectives.

Le Déroulé Type D'un Atelier D'une Demi-Journée

1er temps : L'accueil et le lancement 
💡  Nous disposons d'environ 20 à 30 minutes pour installer la rencontre et tous nous positionner dans le même statut de « participant », chacun à sa manière. C’est l’occasion de poser les règles du « travailler ensemble » et de les valider collectivement.

2ème temps : L'accompagnement de l'individuel au collectif
 💡 Après ce démarrage, nous amorçons tranquillement, pendant 40 à 90 minutes, un passage des intérêts individuels aux enjeux plus collectifs afin de partager les représentations et les attentes, de se mettre d’accord sur les éléments de langage et d’identifier les différents acteurs et leurs positionnements
3ème temps : La co-construction
💡  Ensuite, les 40 à 90 minutes suivantes peuvent permettre au groupe ainsi constitué de rentrer dans une phase de construction collaborative afin d’enrichir les connaissances de chacun et de préciser et formaliser les envies d’actions ou les démarches à mener.

4ème temps : Le relevé de conclusions collectif
💡  Enfin arrive le moment de la reformulation collective qui permet, pendant les 20 à 30 minutes restantes, de structurer les résultats produits par l’atelier, d’en faire une synthèse, de la transmettre et ainsi de rendre-compte et faire valoir, auprès des autres personnes concernées mais non présentes, l’ensemble de la démarche et les fruits du travail mené collectivement.

Bien sûr, il s'agit d'un déroulé-type qui s'ajuste à chaque atelier suivant vos objectifs, vos ressources et vos contraintes.

Nos Modalités D'intervention

  • Un cadre de travail et des règles de fonctionnement négociés pour engager la co-responsabilité ;
  • Des techniques de créativité et de résolution de problèmes ;
  • Des exercices de simulation, de mise en situation, de théâtre participatif ;
  • Des activités de modélisation et prototypage ;
  • Des commandes de travail personnalisées ;
  • Des travaux de groupes et des expériences de dynamiques collectives variées ;
  • Des supports ludo-pédagogiques et des jeux d'entreprise ;
  • Des outils facilitants (affiches, badges, etc.) ;
  • Des restitutions collectives de travaux et des mises en situation de communication et de prise de parole en public.

Des Options Complémentaires

👩🏽‍🤝‍👩🏼La co-animation : Une animation en binôme avec vous, que nous préparons ensemble en amont et dans laquelle vous pouvez décider de la place et du rôle que vous souhaitez prendre.
🪐Les animations simultanées : Une animation de plusieurs ateliers thématiques en même temps, scénarisés de la même manière afin d’offrir aux participants une progression harmonisée des échanges. Les thématiques peuvent être similaires et les conclusions des ateliers seront alors comparées pour identifier les points de convergence et les points de divergence. Autre possibilité : les ateliers peuvent couvrir des thématiques différentes mais complémentaires afin d’offrir une vision globale de la problématique traitée.
🔌L'imbrication des interventions : Des articulations avec d’autres modalités d’intervention, d’autres espaces de travail, d’autres projets :
  • Dans le cadre d’un événement ponctuel de type temps fort, l’atelier peut s’articuler avec une conférence : prise en compte de la thématique et mise en lien avec le conférencier au préalable, présence dans le public lors de la conférence avec prise de notes, références orales à la conférence pendant l’animation et restitutions en plénière avec réactions du conférencier en synthèse.
  • Dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet, l’atelier peut favoriser la mise au travail d’un groupe contributeur à l’avancée et la dynamique d’une démarche plus globale : animation d’un ou plusieurs groupes thématiques.

Lumière Sur 5 Techniques Et Outils 💛

Le jeu des bonjours

Un petit jeu de "brise glace" parmi tant d'autres
"Se présenter les uns les autres avec dynamisme et de façon ludique."

Le Photolangage®

Créé au milieu des 60's par une équipe franco-suisse
"De l'image à la parole : comment partager nos représentations sur le sujet ?"

Le worldcafé

Organisé pour la 1ère fois aux Etats-Unis 
en 1995
"Développons un partage de connaissances et d'idées et un dialogue constructif."

le mind-mapping

Concept  créé par Tony Buzan dans les 70's
"Dessinons une représentation visuelle du sujet qui nous réunit et formalisons nos échanges."

Le dotvoting

autrement nommé : 
"vote pondéré par capital de point"
"A la fin de l'atelier, comment arrêter un choix et prendre une décision collective ?" 
Pour aller plus loin...


Feuilletez 
notre Catalogue Des Prestations

Ces pages peuvent vous intéresser :

Pas le temps, pas envie, pas dispo, pas possible, pas pour moi...Qu'est-ce qui fait que, parfois, "ça freine" ?  Quels leviers actionner pour favoriser l'engagement ? S'in …

champ de shibboleth 😉 ! et coquelicots Valeurs, jargons, codes, croyances, règles : divergences et identités...Comment faire quand on vient d'horizons vr …

Partage d'infos, activités de "co-", rythmes et espaces de travail, rites...Est-ce que ça peut être simple la collaboration à distance ? Quelles seraient les bonnes prati …
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Pratique réflexive

Collaborer ou pas ?