🍪 Nous utilisons des cookies pour personnaliser votre expérience sur ce site

Gérer les cookies enregistrés :

En plus des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site, vous pouvez sélectionner les types de cookies.


Projet1

Transcendez vos peurs.

L'humain Au 💖 des projets - Réinventons nos Collaborations - Épisode 2
Vous avez manqué l'épisode précédent "Osez Voyager En Terre Inconnue " ? 
La frousse, la pétoche, les miquettes, le trac, les chocottes, l'angoisse, la trouille, l'effroi...
Partir à l'aventure et s'embarquer dans un nouveau projet avec d'autres personnes, ça peut être flippant !


Lorsqu'elle est stimulante, la peur est un super dopant pour se dépasser. Et, comme toutes les émotions, elle a ceci de positif qu'elle est un signal d'alerte pour attirer notre vigilance et nous inviter à nous adapter à une situation inédite ou un comportement inattendu qui se présentent à nous. 

Mais comment ne pas la laisser prendre le contrôle, conditionner nos existences et nous empêcher de "croquer la fortune et [de décrocher] la lune" comme dirait le Grand Jacques ?

Pantophobie généralisée

Je ne sais pas pour vous, mais en jetant un œil alentours , il semble bien que le stress soit devenu le mal de notre XXIème siècle occidentalisé, terrifié par tant d'incertitude et d'inconnu ! 

Le stress, c'est ce mécanisme qui se met en place pour garantir notre survie, c'est-à-dire pour maintenir notre intégrité physique et, encore plus dans notre monde contemporain, notre intégrité psychologique, face à une situation perçue comme dangereuse.

Comment repérer si vous, l'un de vos collaborateurs, l'équipe ou l'organisation toute entière est en proie à une émotion de peur ? Voici quelques signes qui peuvent en témoigner :
  • dissonances, défaillances, procrastination collective
  • repli sur soi, communautarisme, corporatisme
  • recherche de conformité et de normalité, baisse de la tolérance à la différence
  • agressivité manifeste vis à vis de ceux qui n'appartiennent pas au groupe
  • stress collectif, épuisement, comportements régressifs voire puériles
3 stratégies pour s'en sortir 👊✋🤞 
Avez-vous réussi à identifier dans la liste ci-dessus les 3 stratégies à notre disposition d'humble mortel face à ce que nous percevons comme un danger ?
Deux d'entre elles sont des réponses actives qui entraînent des mises en mouvement. Bonnes ou mauvaises, "des choses se passent". La 3ème est purement et simplement une mise à l'arrêt :
Stratégie 1
L'attaque pour intimider et lutter
Stratégie 2
La fuite pour s'échapper et se cacher 
Stratégie 3
Le figement pour se faire oublier ou littéralement se laisser manger ! 
🦖👻 Notre monde est-il réellement hostile ? 🤖👽

Une quête de sens

Dans ces temps reculés où régnaient guerres et prédateurs, nos ancêtres préhistoriques, par instinct de survie, ont dû apprendre à utiliser leur cerveau afin d'affiner leur connaissance de leur environnement réel et réduire les incertitudes liées à leur condition humaine. Simple question de survie !

Depuis, chaque époque a développé ses propres approches de l'incertitude. 
  • Pendant l'Antiquité, lorsque nous cherchions à expliquer les phénomènes naturels et tout ce qui touche à notre humble existence, nous avons créé les mythes et les religions. 
  • A la Renaissance, Descartes avec son doute philosophique, nous a entraîné dans sa quête de certitude absolue.
  • Tandis qu'à la même période, Pascal, sur un coup de dés, nous invitait à faire le pari de croire que tout est possible puisqu'on ne peut pas prouver le contraire ! 
Chaque époque s'est donc raconté ses propres histoires en fonction des croyances, des héros ou encore des événements du moment. Chaque société a cherché à construire du sens sur ce qu'elle était en train de vivre pour mieux se l'expliquer, le comprendre, l'appréhender, le maîtriser.

Chacun de nous, en permanence, donne du sens à ce qu’il perçoit.

Et heureusement ! Sans lui, quelle confusion et quel chaos ! Le sens, vous savez, c’est cette petite voix qui cherche tout le temps à nous donner des explications… « Il a dit ça, parce que… », « S’il se comporte ainsi, c’est sans doute que… ». Les gens le cherchent souvent là où il n’est pas … On ne peut pas tomber dessus parce que c’est nous qui le construisons ! Eh bien oui, le sens, c’est l’histoire que chacun se raconte dans sa tête. 

Alors, selon vous, le monde serait-il plus dangereux aujourd'hui qu'hier ?

Il serait sans doute plus pertinent, pour une personne ou un collectif, de s'interroger sur sa compréhension du monde et le regard qu'il porte sur lui pour commencer à percevoir les clés du mystère...
L'univers est un coffre-fort dont l'humanité cherche le chiffre.
Rolan Barthes, Mythologies, 1957

Un monde imaginaire

Notre façon de percevoir certaines réalités est dépendante de nombreux facteurs : notre culture, notre histoire, notre localisation géographique, l'époque dans laquelle nous vivons... Bref. De tout ce qui fait de nous ce que nous sommes… C'est cela que l'on appelle "cadre de référence".

Nous sommes tous habités 
par des représentations, des stéréotypes et des croyances 😎
Vous pouvez, par exemple, croire que « Tous les hommes sont bons » ou encore que « Seules les personnes qui ont traversé des difficultés peuvent comprendre celles des autres. ». Combien d’autres petites phrases comme celles-là vous viennent en tête ?

Ces phrases peuvent dévaloriser ou survaloriser une personne, un groupe de personnes ou une idée.

Nous ne pouvons ni ne voulons y renoncer car elles nous définissent. Nous y croyons profondément. Notre imaginaire social colore notre monde. Et c'est seulement une fois que nous avons compris que c'est notre propre expérience de la réalité environnante qui façonne notre perception du monde que nous pouvons commencer à mieux comprendre et à apprivoiser nos craintes.

Entre mythes et réalités

Parfois, notre cerveau va si vite à l’essentiel qu’il ne nous permet pas de percevoir les personnes, les choses, les situations telles qu’elles sont, ici et maintenant…
Appuyez sur ⏸ et tentez de changer de regard 
sur une situation ou une personne...
Car, lorsque notre perception est faussée, nous ne nous rendons absolument pas compte que notre façon de traiter l'information reçue est erronée. Notre cerveau bugge sous l'influence de ce qu'on appelle les biais cognitifs et patatra ! C'est trop tard ! Sans même nous en rendre compte, nous venons de prendre une bien mauvaise décision  !
inference
A quel point vos convictions profondes vous aident 
ou, au contraire, vous limitent pour agir ? 🤔
Dans quelle mesure votre imaginaire vous rend-il captif de vos craintes ou au contraire vous permet-il d'être ingénieux et créatif ? Votre esprit vous joue-t-il des tours pour ne vous faire voir que le côté négatif des choses, les risques plutôt que les opportunités, les problèmes plutôt que les solutions ?

Ne boudez pas votre plaisir en regardant cette vidéo humoristique car M. Ramesh est plein de bon sens !
La façon d'évoluer dans notre monde actuel et d'appréhender notre réalité est directement liée à la perception que nous en avons. Possiblement source d'inquiétude et d'angoisse, il n'y a aucune raison qu'un tel monde ne soit pas tout autant opportunité, agilité et vision d'avenir. Il s'agit là d'une décision à prendre, d'une position à adopter, d'un schéma mental à mettre au travail...

L'action lucide

Si Spinoza nous rejoignait ici, il pourrait nous expliquer (beaucoup mieux que ce que je m'apprête à faire !) que certaines choses existent et qu'en avoir conscience, c'est cela être lucide : existence + conscience = lucidité.

La lucidité, c'est notre faculté de clairvoyance. C'est être capable de percevoir les choses avec justesse et clarté...
Et la clarté est un atout majeur dans un monde embrumé !

Mais pour agir avec lucidité, il est nécessaire de prendre conscience des constructions mentales de la pensée...
« C’est en pensant qu’on devient penseur »
Edward de Bono, psychologue spécialiste en sciences cognitives, a développé la méthode des "Chapeaux à penser" pour nous inviter à passer de la pensée-réflexe (automatique) à la pensée volontaire, tournée vers l’opérationnalité (méthode de pensée active) et ainsi regarder les choses avec lucidité, débattre et résoudre des situations-problèmes.

La Neutralité 
En Blanc

Chapeau blanc
POUR EXPRIMER DES FAITS, DES CHIFFRES, DES INFORMATIONS DENUEES D'INTERPRETATION...

Les émotions
en rouge

Chapeau rouge
POUR EXPRIMER DES INTUITIONS, DES SENTIMENTS, IMPRESSIONS, PRESSENTIMENTS…

Le pessimisme 
en noir

Chapeau noir
POUR EXPRIMER SA PRUDENCE, LES DANGERS POTENTIELS, RISQUES, OBJECTIONS…

L'optimisme
en jaune

Chapeau jaune
POUR EXPRIMER UNE CRITIQUE POSITIVE, DES REVES, ESPOIRS, COMMENTAIRES CONSTRUCTIFS…

La créativité 
en vert

Chapeau vert
POUR EXPRIMER LA FERTILITE DE SES IDEES SANS CENSURE ET AVEC UN BRIN DE PROVOCATION…

L'organisation 
en bleu

Chapeau bleu
POUR CANALISER LES IDEES : RIGUEUR, DISCIPLINE, SOLUTION A RETENIR
Chez Plug&, nous aimons aussi vous entendre 
dans toutes les couleurs de chapeau, même le noir !

En début de projet, et particulièrement sur les projets de transformation, en individuel ou en équipe, ce chapeau redonne voix au chapitre à toutes nos pensées les plus sombres sans crainte de passer pour un grincheux qui résiste au changement !

Le chapeau noir permet d'exprimer les raisons d'un échec possible (logique du marchera/marchera pas), de pointer l'inadéquation du projet aux connaissances et à l’expérience, d'invoquer des raisons logiques et pertinentes pour formuler des critiques constructives, de relever ce qui cloche, de se faire l'avocat du diable en faisant valoir le point de vue de certaines parties prenantes,  d'avertir des risques, dangers et ennuis potentiels ou encore de s'appuyer sur les ratés passés pour en tirer de bonnes leçons. 

Outre la purge émotionnelle qu'il suscite, le chapeau noir permet à un collectif de s'entendre sur les conditions de réussite de leur aventure et d'avancer ensemble avec précaution et en conscience.
LA BONNE IDEE POUR S'ASSOCIER DURABLEMENT

Avant de vous lancer corps et âme dans une démarche à plusieurs, pensez à prendre le temps de bien connaître votre associé, votre équipe ou votre groupe d'appartenance. Repérez ses tendances face à l'incertitude et à la sensation de mise en danger. Comprenez ses représentations... Et les vôtres !

Pour cela, vous pouvez choisir consciemment d'ouvrir un espace de dialogue, d'échanger ensemble, de partager vos doutes et vos vulnérabilités, d'identifier les freins à l'action et d'entraîner votre mental d'aventurier !

Conseil Plug& : interrogez votre rapport à l'argent 🤑 !

Cela peut vous paraître étonnant et pourtant...
L'argent est un miroir de nos appréhensions et de nos aspirations profondes. 
Notre rapport à l'argent est une affaire tout à fait personnelle bourrée d'affects.
Se questionner sur nos définitions de l'abondance et du manque dès le début de l'aventure peut vous éviter de vous retrouver dans des situations inconfortables, de tension voire même de rupture !

BON A SAVOIR : Le lien social nous aide à confronter et appréhender nos peurs !
Après tout ça, aurez-vous toujours le courage de plonger ensemble dans l'inconnu pour découvrir cette nouvelle réalité qui se dessine, vous y projeter avec curiosité et entrain et vous engager toujours plus dans l'aventure collective ?
Sans incertitude, l'Aventure n'existerait pas"
Alain Séjourné

S'engager consciemment dans l'action

"Un certain niveau d’engagement est nécessaire pour quitter ses habitudes et orienter ses actions et comportements vers le but visé. En s’appuyant sur différentes théories psychosociales de l’engagement ainsi que sur les travaux en prospective stratégique de Michel Godet, il nous est possible d’identifier cinq postures, plus ou moins passives que chacun d’entre nous peut choisir plus ou moins consciemment pour agir, en toute circonstance. Certains opteront pour une posture attentiste. Ils laisseront les événements décider à leur place et auront tendance à subir les changements. D’autres, plus conformistes, décideront d’agir en respectant strictement la norme, les conventions, les attendus. D’autres encore réagiront aux premiers signes de changement, en agissant rapidement, par réflexe, et, par conséquent, sans possibilité de créativité. Enfin, certains décideront d’être actifs, de prendre le changement « à bras le corps » et de passer à l’action en pleine conscience et avec énergie, en tentant de ne pas se laisser décourager par l’ampleur de la tâche. Tandis qu’une minorité sera, elle, plus pro-active et cherchera à agir au moment le plus opportun. Elle prendra des initiatives pour provoquer les changements souhaités et sera même en capacité d’anticiper les problèmes.
D’après nos observations, les deux dernières catégories sont les plus adaptées à la mise en œuvre du changement attendu dans le secteur, dans un enjeu, à la fois, de qualité de service et, à la fois, de Qualité de Vie au Travail. Le degré d’engagement est déterminé par de nombreux facteurs : la situation présente, les ressources mobilisables, les contraintes logistiques, le niveau d’énergie disponible, la stimulation, les attentes exprimées ou sous-entendues. Il est donc propre à chaque situation spécifique autant qu’il est évolutif.
La pratique managériale est l’un des principaux facteurs d’engagement au sein des équipes car elle invite plus ou moins à l’engagement, offre plus ou moins un environnement sécure, garantit plus ou moins un droit à l’erreur."
Marie Cadre & Eve-Anne Pinto
Transformations des organisations du secteur médico-social : de l’expérience à l’expertise des professionnels de direction in "Diriger Au Sein Des Nouvelles Organisations Sociales" - Donner Du Sens À L'action - éd. Coll. Andési / Dunod, Janv. 2021
Besoin d'être accompagné dans votre projet ?
Episode 3 : 
Libérez votre imagination.

Ces pages peuvent vous intéresser :

Cet article a été rédigé suite aux échanges du groupe de discussionsur les cultures et les pratiques collaboratives du mercredi 22 juillet 2020 . Intelligence collective, …

Mais est-ce que c'est grave docteur ? Est-ce moi qui ai un problème ? Finalement ne devrai-je pas m'exiler sur une île déserte ?Surtout pas ! Le conflit est constitutif d …

Cliquez sur le cookie de votre choix pour découvrir le message que 2021 vous adresse : …
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Projet1